L’histoire des « La Garde » seigneurs de Saignes

C’est une ancienne famille originaire du bas limousin dans la baronnie de Turenne alliée de celle des Roger de Beaufort, dont, l’un des membres, le Pape Clément VI qui régna en Avignon (1342 à 1352) fit de son cousin Etienne de la Garde (Archevêque d’Arles) l’un de ses cardinaux.

On parle du Castrum de Saignes (alors du parti anglais en 1390) dans un parchemin relatant une assemblée de seigneurs quercynois qui ont réglé une trêve avec les troupes du roi de France.

Il est fait mention d’une Bertrande de La Garde de Saignes grande prieure à l’Hôpital Beaulieu.

Mais le personnage le plus éminent de cette maison, reste, surement, Pierre IV de La Garde de Saignes nommé par François Ier au Parlement de Toulouse puis la même année ambassadeur auprès des rois de Pologne, Hongrie et Bohème pour les engager à ne pas être contraire au roi de France dans ses prétentions à l’Empire.

En 1525 après le désastre de Pavie et pendant la captivité de François Ier à Madrid, Louise de Savoie sa mère et régente confia plusieurs missions à ce même Pierre de La Garde de Saignes.

  • En Ecosse : Empêcher le royaume d’Ecosse de rompre son alliance avec la France et mettre obstacle au « projet » de mariage entre la fille d’Henri VIII d’Angleterre (Marie) et le jeune roi d’Ecosse Jacques V qui épousa Madeleine de France (fille aînée de François Ier qui mourut 6 mois après son mariage) et ensuite Marie de Lorraine-Guise (une de leurs filles sera Marie 1ère d’Ecosse, Marie Stuart).
  • Au Portugal : il obtint un prêt de 400 000 écus pour payer la rançon de 2 millions d’écus d’or des deux princes royaux François, le Dauphin, et, Henri duc d’Orléans (futur Henri II) emprisonnés depuis plus de quatre ans (ils avaient alors 8 et 7 ans).

A son retour, la reine le nomme maître des requêtes, puis, en 1549, il est nommé Président du Parlement de Bordeaux. Il se retira ensuite en son château de Saignes où il mourut en 1586. Son tombeau est situé dans l’église de Lavergne.

C’est à Pierre IV de La Garde de Saignes, que l’on doit la reconstruction dans la première moitié du XVIe siècle de cette grande demeure dominant le territoire de la seigneurie de Saignes. L’ouvrage s’éleva à l’emplacement d’un premier édifice, nommé « castrum de Siognâ », acquis en 1379 par Bertrand de Lagarde originaire d’Argentat.

blason des « La Garde de Saignes »
Source : Wikipedia