L’histoire du Château

A ce jour, nous pouvons retracer l’histoire du Château à partir de son acquisition par la famille La Garde en 1379. Son premier propriétaire connu est Bertrand de Lagarde, cadet de cette famille du Limousin, qui s’établit à Saignes sans que l’on sache à quoi ressemblait alors l’édifice.

Vue du château au « petit jour »

On retrouve cependant des bribes de son histoire sur des parchemins :

« Il est presque entièrement démoli et tous les jours l’on vend les matériaux qui sont précieux parce qu’il était bâti avec la belle pierre de Carennac. On a cependant conservé une tour très élevée dont les murs ont trois mètres d’épaisseur »

Le « castrum de Siognâ » au fil des siècles :

  • XIVe : la famille La Garde s’installe à Saignes ; un édifice, nommé « castrum de Siognâ », est acquis en 1379 par Bertrand de La Garde originaire d’Argentat.
  • XVe : le rempart se munit de canonnières dont l’usage s’intensifie avec la diffusion de l’artillerie à poudre noire.
  • XVIe : réhabilitation du logis seigneurial, dont la façade renaissance se distingue par ses fenêtres à croisées (ou à meneaux). En chemin autour du château on peut admirer les archères du XIVe siècle et les canonnières qui les ont remplacées au XVIe avec l’arrivée des armes à feu.
  • XVIIIe : comme de nombreux bâtiments, le château fut pillé à la suite de la révolution de 1789.
  • XXe : le dernier Comte de Saignes est mort en 1923 seul et dans la misère. Sa tombe, ainsi que celles de certains autres membres de la famille, ont été transférées dans le « nouveau » cimetière dans le village de Saignes. L’ancien cimetière se trouvait à côté de la Chapelle du Château. Il tombe peu à peu en déshérence.
« Lou Costel d’o Sagno » (Le Château de Saignes en occitan)
Carte postale envoyée par la famille Caplin à leurs amis Châtelains de Grunhac dans les années 1950.